Octobre, un mois pour sensibiliser au cancer du sein

Octobre, un mois pour sensibiliser au cancer du sein

Recommandations de la Societé Américaine du Cancer pour la détection précoce

Il est de loin le cancer le plus fréquent chez les femmes dans le monde, à la fois dans les pays développés et en développement.

La détection précoce et l’obtention d’un traitement anticancéreux de pointe sont les stratégies les plus importantes pour prévenir les décès dus au cancer du sein. Détecté tôt, quand il est petit et ne s’est pas propagé, il est plus facile à traiter avec succès. Obtenir des tests de dépistage réguliers est le moyen le plus fiable de détecter le cancer du sein à un stade précoce.

La Societé Américaine du Cancer a également des directives de dépistage pour les femmes à risque moyen et pour celles à haut risque de cancer du sein.

Recommandations pour les femmes à risque moyen

Aux fins du dépistage, une femme est considérée comme étant à risque moyen si elle n’a pas :

  • d’antécédents personnels de cancer du sein
  • de solides antécédents familiaux de cancer du sein
  • une mutation génétique connue pour augmenter le risque de cancer du sein (comme un gène BRCA)
  • subi de radiothérapie du sein avant l’âge de 30 ans.

Qu’est-ce que le gène BRCA?

Le nom BRCA est l’abréviation de gène «BReast CAncer» (Cancer du Sein). BRCA1 et BRCA2 sont deux gènes différents qui ont un impact sur les chances d’une personne de développer un cancer du sein.

Chaque humain possède à la fois les gènes BRCA1 et BRCA2. Malgré ce que leurs noms pourraient suggérer, les gènes BRCA ne causent pas de cancer du sein. En fait, ces gènes jouent normalement un rôle important dans sa prévention. Ils aident à réparer les ruptures d’ADN qui peuvent conduire au cancer et à la croissance incontrôlée des tumeurs. Pour cette raison, les gènes BRCA sont connus sous le nom de gènes suppresseurs de tumeur.

Cependant, chez certaines personnes, ces gènes ne fonctionnent pas correctement. C’est ce qu’on appelle «une mutation génique».

Guide pour les femmes à haut risque

  • Les femmes entre 40 et 44 ans ont la possibilité de commencer le dépistage par mammographie chaque année
  • Les femmes de 45 à 54 ans doivent subir une mammographie chaque année
  • Les femmes de 55 ans et plus peuvent passer à une mammographie tous les deux ans ou choisir de continuer les mammographies annuelles. Le dépistage doit se poursuivre aussi longtemps qu’une femme est en bonne santé
  • Toutes les femmes doivent savoir à quoi s’attendre lorsqu’elles passent une mammographie pour le dépistage du cancer du sein: ce que le test peut et, ne peut pas faire. Les examens cliniques des seins ne sont pas recommandés pour le dépistage du cancer du sein.

Mammographies

Les mammographies sont des radiographies du sein à faible dose. Des mammographies régulières peuvent aider à détecter le cancer du sein à un stade précoce, lorsque le traitement est le plus efficace. Une mammographie peut souvent détecter des changements mammaires qui pourraient être des années de cancer avant l’apparition des symptômes physiques. Cependant, elles ne sont pas parfaites. Ils manquent certains cas de cancer. Et parfois, une femme aura besoin de plus de tests pour savoir si une découverte sur une mammographie est, ou n’est pas, un cancer.

Ces dernières années, un nouveau type de mammographie appelé «tomosynthèse mammaire numérique» (communément appelée mammographie tridimensionnelle [3D]) est devenu beaucoup plus courant. De nombreuses études ont montré que la mammographie 3D, semble réduire le risque d’être rappelé pour des tests supplémentaires et peut être très utile chez les femmes aux seins plus denses.

Recommandations de dépistage de la Societé Américaine du Cancer pour les femmes à haut risque

Les femmes qui présentent un risque élevé de cancer du sein en raison de certains facteurs, devraient subir une IRM mammaire et une mammographie chaque année, généralement à partir de 30 ans. Cela comprend les femmes qui:

  • ont un risque environ 20% à 25% ou plus de développer un cancer du sein pendant leur vie, selon les méthodes d’évaluation des risques, basés principalement sur les antécédents familiaux
  • ont une mutation du gène BRCA1 ou BRCA2 connue (basée sur un test génétique)
  • ont un membre de famille au premier degré (parent, frère, sœur ou enfant) avec une mutation du gène BRCA1 ou BRCA2 et qui n’a pas subi ce test génétique lui-même
  • ont subi une radiothérapie aux seins avant l’âge de 30 ans.

 

Vous avez le syndrome de Li-Fraumeni, le syndrome de Cowden ou le syndrome de Bannayan-Riley-Ruvalcaba ou avez des parents au premier degré avec l’un de ces syndromes.

Διαδώστε το άρθρο


ΚΑΤΕΒΑΣΤΕ ΤΟ

PREGNANCY
PROBABILITY App By Medimall

Σε συνεργασία με την επιστημονική ομάδα της Medimall IVF Clinic, οι ενδιαφερόμενες μπορούν μέσω του Pregnancy Probability App να μάθουν τις πιθανότητες εγκυμοσύνης μέσω όλων των πιθανών τρόπων (Sex, IUI, Natural Cycle IVF, IVF) αναφέροντας την ηλικία τους και τον δείκτη AMH (Anti Mullerian Hormone).

Google Play: 1,89€

App store: 1,99€